FAQ

Cliquez ici pour la Foire aux questions L'Essentiel des mines


Où puis-je trouver des renseignements sur l'industrie minière au Canada?

Il existe un certain nombre d'excellentes sources d'information sur l'industrie minière au Canada dont l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (PDAC), l'Association minière du Canada (AMC), l'Institut canadien des mines, de la métallurgie et du pétrole (ICM) et Ressources naturelles Canada (RNCan).

La trousse d'information sur le secteur minier à  l'intention des communautés autochtones explique le cycle minier, les impacts que l'exploitation minière peut avoir ainsi que les divers débouchés pour les peuples et les communautés autochtones. Il propose également des sources supplémentaires qui fournissent des informations sur la manière de s'impliquer dans le secteur des mines. Il existe aussi de nombreuses ressources gouvernementales et non gouvernementales sur Internet. Voir par exemple : http://www.mining.ca/www/_fr/Links/Links.php

Retour au haut de la page


Comment puis-je me renseigner à propos des programmes de formation en compétences essentielles?

Les compétences essentielles sont de plus en plus reconnues par les conseillers en emploi et les praticiens comme la base pour pouvoir vivre, travailler et suivre un apprentissage à vie. Il existe neuf compétences essentielles primaires, dont la lecture de texte, l'utilisation de documents, des notions de calcul (numératie), l'utilisation d'un ordinateur et la communication 3 orale.  

Certains outils sont en train d'être d'utilisés par les communautés autochtones pour évaluer les compétences essentielles, y compris l'outil permettant de mesurer les compétences essentielles en milieu de travail (TOWES) et la trousse sur les compétences essentielles (ESPORT). Le Bureau d'alphabétisation et de compétences essentielles de Ressources humaines et Développement des compétences Canada fournit des ressources à l'intention des praticiens et intéressés, y compris une trousse à outils des compétences essentielles : www.RHDCC.gc.ca/fra/competence/bace/olesindex_fr.shtml

Le Conseil RHiM, en partenariat avec l'Assemblée des Premières Nations, a mis sur pied le L'Essentiel des mines : Un programme de formation sur l'employabilité destiné aux Autochtones. Ce programme traite de l'employabilité et des compétences définies comme essentielles par l'industrie aux fins de l'emploi. Et ce qui le rend encore plus attrayant, c'est que la matière, qui a été approuvée par l'industrie, est enseignée en utilisant des méthodes traditionnelles et adaptées à la culture. 

Retour au haut de la page


Quelle est la différence entre un emploi et une carrière dans l'industrie minière?

La principale différence entre un emploi et une carrière réside dans le taux de satisfaction, la possibilité de croissance personnelle et les occasions d'avancement qu'une carrière fournit au-delà des tâches et des fonctions énumérées dans une description de travail. Un emploi dans les mines fournira la satisfaction d'un revenu; néanmoins, une carrière dans l'industrie minière veut dire que ce taux de satisfaction ne fera qu'augmenter avec le temps tout comme le potentiel de croissance personnelle.  

Une autre différence réside dans la mesure dans laquelle on devrait établir un réseau au sein de l'industrie minière. Pour pouvoir perfectionner une carrière, les contacts professionnels sont essentiels. Le réseautage et les contacts professionnels seront moins importants si vous vous contentez de trouver un emploi temporaire. Un autre facteur qui distingue l'emploi d'une carrière dans les mines réside dans la mobilité qui pourrait être requise. Pour faire carrière dans les mines, les gens doivent pouvoir se déplacer et déménager au besoin, ce qui veut dire qu'ils devraient pouvoir quitter leur communauté natale pendant des périodes de temps prolongées. Quant aux compétences essentielles et polyvalentes, vous pourrez les obtenir dans un emploi aussi bien que dans toute une carrière dans le secteur.

Retour au haut de la page


Où est-ce que les professeurs peuvent trouver du soutien pour l'éducation et la formation en salle de classe?

Établie en avril 1997, l'Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs Mining Matters (PDACMM) est une organisation charitable enregistrée consacrée à l'éducation de ressource minérale.  Des ressources qui appui le programme d'études sont disponibles pour les professeurs de l'école élémentaire, intermédiaire et secondaire. Les professeurs peuvent avoir accès à des plans de leçon et à des ressources pédagogiques contenant des informations courantes sur les roches, les minéraux, les métaux et le secteur minier, qui sont à la hauteur des attentes du programme scolaire en ce qui a trait aux sciences de la terre et à la géographie.  

Les outils disponibles comprennent des DVD, des CD, des affiches ainsi que des informations sur des visites sur le terrain et des clubs de roches et de minéraux pour les étudiants. Grâce à un programme d'entraide destiné aux communautés des Premières nations, le PDAC a visité diverses  communautés dans le nord de l'Ontario où elle a également présenté des ateliers. Les outils et ressources sont disponibles  dans le site www.pdac.ca/miningmatters (en anglais seulement). Certaines associations minières provinciales et territoriales ont également mis au point des programmes ou des outils. Pour plus d'information, veuillez communiquer avec l'association minière de votre province/territoire.

Retour au haut de la page


Comment les enseignants peuvent-ils trouver des informations à propos de programmes de coopération et d'occasions d'apprentissage pratique pour les étudiants de l'école secondaire?

L'apprentissage par une formation pratique sur le tas peut aider les étudiants destinés au marché du travail à prendre des décisions à propos de leur carrière et à acquérir les connaissances et les compétences pratiques nécessaires tout en leur inculquant le genre de comportement qui leur ouvrira les portes vers une carrière dans les mines. Les occasions d'acquérir de l'expérience en travaillant en coopération permettent aux étudiants de l'école secondaire de suivre un apprentissage et d'obtenir des crédits tout en fréquentant l'école.

Les conseils scolaires locaux et les ministères provinciaux de l'Éducation fourniront davantage de renseignements en fonction des occasions qui se présentent dans leur région respective. On peut également obtenir des informations en consultant les bureaux d'apprentissage situés dans les diverses provinces et territoires.

 

Retour au haut de la page


Où puis-je me renseigner sur les occations d'emploi courantes?

En plus de ce site web, il existe trois sites Web consacrés aux emplois dans le secteur minier :

La plupart des sites Web des sociétés minières ont également leur propre babillard où elles annoncent régulièrement les occasions d'emploi et les descriptions de travail qui sont offerts au public.

Retour au haut de la page


Quelle est l'incidence de la conclusion d'une entente sur les répercussions et les avantages (ERA) sur les occasions d'emploi?

Les accords de partenariat entre les communautés autochtones et les sociétés minières vont de l'établissement d'arrangements relativement officieux (p. ex. se serrer la main ou rédiger un protocole d'entente) lors des premiers stades d'exploration à des ententes plus officielles sur les répercussions et les avantages (ERA) qui sont habituellement conclues entre les groupes autochtones et un promoteur cherchant à faire approuver la mise en œuvre de son projet.  

Chaque entente est différente. Néanmoins, ces ententes portent habituellement sur un certain nombre d'enjeux tels l'accès à la surface, l'emploi, les engagements en ce qui a trait à la formation et à l'éducation et les conditions de passation de contrat et d'occasions d'affaires ainsi que la rémunération en fonction des ERA. La plupart des ententes contiennent des  dispositions pour la surveillance suivie et l'évaluation de la participation à la main-d'œuvre et l'essor  économique. Une carte indiquant où les ERA ont été conclues entre les  communautés autochtones et les sociétés minières au Canada est disponible à RNCan.

Communiquez avec RNCan par téléphone pour demander ces cartes.

Retour au haut de la page


Où doivent s'adresser les organisations autochtones pour obtenir un financement d'appoint pour leurs programmes de perfectionnement des compétences et d'emploi?

Il existe un certain nombre de programmes fédéraux visant à améliorer le perfectionnement des compétences et les perspectives d'emploi. Certaines organisations communautaires autochtones ont eu accès à des ressources par l'entremise de l'Initiative des compétences en milieu de travail pour des projets visant à combler des pénuries de compétence en partenariat avec les employeurs. Le Bureau de l'alphabétisation et des compétences essentielles (RHDCC) fournit  des occasions de financement pour le perfectionnement des compétences et des projets d'emploi.  

Par  ailleurs, de nombreuses provinces ont conclu des ententes sur le développement du travail  ou des ententes de développement du travail avec le gouvernement fédéral. Ces accords intergouvernementaux offrent des ressources ciblées pour offrir un soutien à l'emploi, à la formation dans les métiers et l'apprentissage, particulièrement aux groupes sous-représentés, dont les personnes autochtones.

Consultez le lien

Retour au haut de la page


Comment dois-je m'impliquer avec les syndicats et quel est l'impact d'une convention collective sur les occasions d'emploi?

Il faut communiquer avec les syndicats dès le début du processus de planification de formation et d'emploi si le lieu de travail de la mine est syndiqué. Demandez à la société pour laquelle vous comptez travailler ou à l'association minière provinciale quel est le syndicat qui représente les travailleurs pour le projet qui est en train d'être mis en oeuvre près de votre communauté. Une convention collective est un contrat comportant des obligations juridiques entre un employeur et le syndicat représentant les employés, et il contient des dispositions à l'égard des conditions d'emploi.

Ce serait une bonne idée que les conseillers en emploi de votre communauté prennent contact avec un représentant syndical afin de comprendre l'impact que la convention collective aura sur le processus de se joindre à la main-d'œuvre de la mine ainsi que les conditions  'emploi une fois que la personne sera employée.

Retour au haut de la page


 

Qui sont les principaux employeurs des gens qui souhaitent obtenir un emploi comme fournisseur de service de soutien aux sociétés minières?

De nombreux Autochtones possèdent une société offrant des services de soutien à l'industrie minière. Ce sont d'excellents employeurs pour les jeunes Autochtones désireux d'avoir un métier dans la catégorie des services de soutien comme point de départ pour une carrière dans les mines. Le Athabasca Basin Development Limited Partnership n'est qu'un exemple de ce genre de société.

Il existe de nombreuses entreprises de services de soutien qui pourraient offrir des occasions d'emploi à des personnes compétentes des communautés autochtones. Pour plus d'information sur les entreprises qui fournissent des services de soutien à l'industrie minière, veuillez communiquer avec l'association minière de la province la plus proche de chez vous.

Retour au haut de la page


Quelles sont les exigences de certification pour pouvoir travailler dans le secteur minier?

La certification dépend du type d'emploi. Il existe plus de 120 métiers et professions dans l'industrie minière. Dans les catégories professionnelle et technique, les employés doivent satisfaire les exigences des administrations provinciales/territoriales dans lesquelles ils travaillent. De la même manière, les métiers spécialisés exigent que l'on ait complété avec succès un programme provincial de compagnon apprenti. En revanche, la plupart des emplois liés à la production minière ne sont pas certifiés et n'ont pas besoin de titre de compétence ni de programme de formation. La formation est en général fournie sur le tas. Pour plus de renseignements et un aperçu des carrières possible, consultez www.unecarrieredanslesmines.ca

Retour au haut de la page


Qu'est-ce qu'un horaire de travail avec aller-retour en avion?

Les entreprises, particulièrement dans les régions isolées, conduisent les gens vers la mine ou le site d'exploration suivant un horaire de travail par roulement. Par exemple, certaines personnes peuvent travailler trois semaines de  suite au complexe minier et puis avoir deux semaines de congé. L'horaire diffère d'une société à l'autre. La société fournit le transport, l'hébergement, l'alimentation, les soins de santé et certaines fournissent même des loisirs, des services de counselling et d'autres services sur les lieux. 

Retour au haut de la page


Où puis-je obtenir des informations sur les métiers où je peux commencer comme apprenti?

Pour obtenir une foule d'information sur les métiers où l'on peut commencer comme apprenti et des liens sur les conseils d'apprentissage provinciaux/territoriaux, veuillez consulter le site Apprends un Métier.

Retour au haut de la page

Foire aux questions - L'Essentiel des mines

      Quels sont les critères d'admission?

Pour être admissible, l'apprenant doit être âgé d'au moins 17 ans, s'identifier comme un Autochtone (Métis, Inuit ou membre des Premières Nations) et avoir terminé sa huitième année scolaire ou l'équivalent. Si le membre de l'industrie impliqué dans le partenariat éducation-affaires exige un niveau de scolarité plus élevé pour répondre à ses critères d'embauche, l'établissement de formation pourrait décider de revoir à la hausse le niveau de scolarité exigé pour devenir un apprenant de cette cohorte précise. Cette mesure vise à garantir que le diplômé est réellement prêt à travailler. Avoir terminé la huitième année constitue le critère minimum parce que le programme comporte des documents écrits, à l'image du milieu de travail.


     Quelles sont les exigences pour devenir formateur?

Les établissements de formation peuvent engager un candidat parmi les formateurs déjà formés et reconnus, qui sont de plus en plus nombreux. Ils peuvent également soumettre le curriculum vitæ des formateurs de leur choix au Conseil RHiM et à l'APN aux fins d'approbation. L'enseignement du programme L'Essentiel des mines doit être prodigué par deux formateurs. Au moins un des formateurs doit posséder une expérience de l'industrie, de préférence à titre de formateur ou de superviseur. L'autre formateur doit avoir de l'expérience en éducation aux adultes ou en formation sur les habilités fondamentales. Au moins un des formateurs doit s'identifier comme un Autochtone (Métis, Inuit ou membre des Premières Nations). Les formateurs recherchés ont une attitude positive, adaptent l'enseignement aux besoins diversifiés de leur classe et ont à cœur la réussite de chaque apprenant. Ils doivent tous participer à l'atelier de formation des formateurs donné par le Conseil RHiM avant de pouvoir enseigner le programme L'Essentiel des mines.



     Quel type d'organisme peut devenir un établissement de formation?

Les collèges, les établissements reconnus par la Stratégie de formation pour les compétences et l'emploi destinée aux autochtones (SFCEA), les employeurs de l'industrie de l'exploitation et de l'exploration minière et les organismes de formation peuvent offrir le programme. Cependant, chaque établissement de formation doit d'abord soumettre une démonstration du respect des critères en vue d'enseigner le programme conformément à la Norme de formation de L'Essentiel des mines. Un aspect clé de cette norme exige la tenue d'un partenariat tripartite entre la communauté, l'industrie et l'établissement d'enseignement. Cliquez ici pour consulter la Norme de formation, ou communiquez avec Pascale, du Conseil RHiM, pour en savoir plus à ce propos.


     En quoi consiste le partenariat avec l'APN?

Le Conseil RHiM et l'APN se partagent la propriété de L'Essentiel des mines : Un programme de formation sur l'employabilité destiné aux Autochtones. L'APN fournit un encadrement et une expertise sur le plan culturel, tandis que le Conseil RHiM apporte sa connaissance de l'industrie et agit à titre de registraire.


     La durée du programme peut-elle varier?

Oui. Le programme peut être enseigné en dix semaines minimum ou s'étendre sur quatorze semaines tout au plus. Les leçons en classe constituent entre la moitié et les deux tiers du programme. Elles s'échelonnent en onze modules. L'autre volet du programme est consacré à des activités d'enrichissement. Voir la question Est-il possible d'adapter le programme aux besoins d'une région?


     Est-il possible d'adapter le programme aux besoins d'une région?

Oui. Les activités dites d'enrichissement constituent du tiers à la moitié du programme. Ces activités sont organisées à l'échelle locale par les partenaires offrant la formation (industrie, communauté, établissement d'enseignement). L'objectif est d'offrir aux apprenants un aperçu aussi représentatif que possible de l'industrie, au moyen de stages de travail, de conférences avec des travailleurs et de visites sur les sites miniers. Le programme vise aussi à accroître la préparation de l'apprenant à l'égard du travail (attestation, permis de conduire, accompagnement professionnel).


     Est-ce que le programme reflète toutes les cultures autochtones?

Le programme recourt à des exemples de l'industrie et à des approches traditionnelles pour inculquer les compétences préparatoires au travail que l'industrie considère comme essentielles. Il est important de mentionner que des récits, des exemples et des symboles culturels sont utilisés pour enseigner ces compétences. Comme le Canada compte une centaine de cultures autochtones complexes distinctes, il est impossible de faire honneur à chacune d'entre elles. Les établissements de formation sont néanmoins fortement encouragés à intégrer la culture locale dès que l'occasion se présente, autant dans le cadre de l'enseignement en classe que des activités d'enrichissement.


     Que doit faire l'apprenant pour réussir le programme?

L'apprenant doit :
1. répondre aux quiz à la fin des onze modules et obtenir une moyenne de 60 %;
2. démontrer qu'il possède 80 % de toutes les compétences de la Liste des compétences;
3. afficher un taux de participation de 85 %;
4. créer un portfolio professionnel.

Cliquez ici pour consulter la Norme de formation, ou communiquez avec Pascale , du Conseil RHiM, pour en savoir plus à ce propos.


     Comment les employeurs embauchent-ils les diplômés?

Au moins un employeur du domaine de l'exploitation et de l'exploration minière prend part à chaque prestation de L'Essentiel des mines, ce qui lui permet d'apprendre à connaître les apprenants tout au long du programme et d'avoir un accès privilégié à de nouveaux candidats. Peu de temps après ou avant la remise des diplômes, certains établissements de formation organisent des salons de l'emploi durant lesquels d'autres membres de l'industrie rencontrent les apprenants ou les diplômés. De plus, le Conseil RHiM publie la liste des établissements de formation sur son site Web pour que les employeurs puissent entrer en contact avec les diplômés par son intermédiaire.


     Quel est le rôle des aînés?

Comme l'ont montré des expériences passées, les aînés jouent un rôle primordial dans le succès du programme. Les aînés conseillent l'établissement de formation et le ou les partenaires de l'industrie, en plus de transmettre des compétences fondamentales aux apprenants et de leur fournir un soutien. Ils partagent leur sagesse et prodiguent des encouragements aux apprenants.